Un vécu en stage yoga et macrobiotique

Témoignage de Carmen, en été 2016

 

 

Je me suis inscrite à ce stage pour la pratique intense du Ashtanga Yoga, bien sûr, pour l’enseignement du Yin Yoga que je ne pratiquais pas et pour la nourriture végétarienne dans la mesure où je n’avais aucune idée de ce qu’était la macrobiotique. Avant ce stage, j’avais commencé à manger végétarien depuis une bonne année. Mais je ne savais pas comment efficacement substituer la viande et je suis passée par des moments de carence. J’avais donc très envie de découvrir une nourriture saine et équilibrée et d’apprendre à la préparer.

 

Pour moi, il y avait 4 points forts dans ce stage qui ont sincèrement changé ma vie :

  • La pratique intense du Yoga avec un apprentissage durable
  • Les discussions avec le groupe qui était juste extraordinaire
  • Les enseignements théoriques sur la macrobiotique – j’étais un néophyte absolu
  • Le nourriture macrobiotique

Je vais surtout développer ce dernier point. Le changement de nourriture (qui est pour certains plutôt brutal) engendre très rapidement des changements physiologiques et psychologiques.

 

En ce qui concerne les changements physiologiques, en voici les plus notables

  • Renforcement des ongles et cheveux
  • Peau plus douce
  • Meilleure tolérance des rayons UV
  • Amélioration du transit intestinale
  • Souplesse nettement plus importante –> impact très positif sur la pratique
  • Bien être physique générale

Mais je trouve que les changements psychologiques sont encore plus impressionnants :

  • Amélioration de la concentration
  • Meilleure résistance émotionnelle (j’étais très “soupe au lait” et c’est vraiment impressionnant à quel point j’ai amélioré mon “self control”)
  • Augmentation de la lucidité

Cela s’est traduit pour moi – notamment au travail – à plus de force et de résilience dans un environnement hostile. Donc, j’ai vraiment augmenté ma résistance au stress et mais j’ai gardé l’énergie et la détermination que j’avais déjà avant. Et ce n’est pas juste une impression: plusieurs collègues sont venus me voir pour me demander d’où venait ce changement.

 

Par contre, il faut aussi souligner que tous ces changements ne sont pas tous les jours facile à supporter. En ce qui me concerne, ils ont mis en exergue certains décalages que j’avais déjà avant avec mon entourage et il a fallu que je mette de la distance avec certains.

 

J’étais loin de m’imaginer que j’allais comprendre des choses plus vite et d’améliorer mes capacités d’observation.

 

La macrobiotique m’a permis de mieux supporter les difficultés de la vie qui se sont présentées – je devrais peut-être même dire : que j’ai décidé d’affronter enfin.

 

Si vous faites le stage, vous allez forcément en 10 jours faire l’expérience d’une partie des effets décrits ci-dessus et probablement d’autres encore. Pour d’autres effets, il faut attendre plus longtemps.

 

Après le stage, je ne pouvais pas sortir de la macrobiotique pendant presqu’une année complète. Alors que je n’avais aucune velléité à ce sujet au moment de l’inscription, je n’arrivais pas à manger autrement. Je n’ai pas bu de café pendant 9 mois alors que j’étais accro avant. N’importe quelle friandise sucrée me faisait tellement peur que j’avais pas du tout envie d’y toucher.

 

Très lentement, après 9 mois environ, j’ai un peu ouvert… Mais je suis restée majoritairement dans une nourriture végétalienne, sans sucre et avec beaucoup de céréales. Le moindre écart me faisait “chavirer”.

Je sais aujourd’hui gérer des écarts et je comprends maintenant ce que Pierre voulait dire quand il parlait “du prix des aliments”….

 

Pour finir, je ne regrette absolument pas cette expérience qui a changé ma vie. Et je suis ravie de pouvoir refaire le stage. Si vous voulez vous inscrire, il faut juste être conscient que vous risquez d’avoir le même type d’expériences. C’est une transformation importante que chacun vivra à sa manière et en fonction de son état d’esprit. Il est vrai, je n’étais pas préparé à la profondeur des impacts. Mais, je pense qu’on ne peut pas être préparé. C’est une initiation que chacun vivra à son niveau, avec l’intensité qu’il autorisera et les conséquences qu’il sera capable d’assumer. ”

 

Carmen, juillet 2017